Hugo, Stendhal e Baudelaire: biografia e opere

Appunto inviato da elisaghidini
/5

Riassunto della vita e delle principali opere di Victor Hugo, Stendhal e di Charles Baudelaire (4 pagine formato doc)

VICTOR HUGO: BIOGRAFIA

Victor Hugo (1802-1885). Victor Hugo est né à Besançon en 1802 mais en 1809 il s’installe à Paris avec sa famille.

Sa vocation poétique se révèle très tôt : « Je veux être Chateaubriand ou rien » il dit. A partir de 1830 son activité est etonnante : il écrit dans tous les genres (le théâtre, le roman, la poésie lyrique et de la critique).
En 1841  il est élu à l’Académie Française. L’incredible succès de Hugo comme écrivain est accompaigné par une vie privée assez triste : en 1843 La fille Léopoldine se noye dans la Seine et la douleur de l’écrivain est tellement forte qu’il n’écrit pas pour une période et aussi l’autre fille, Adèle, devient folle à cause d’un amour malheureux. Il s’intéresse aussi à la politique : il avait déjà été maire. Il aime beaucoup Napoléon 1er  mais le coup d’Etat de 1851 fait écrouler tous les éspoirs de Hugo, qui expulsé par décret , n’a d’autre recours que l’exil. Hugo quitte la France pour des Iles Anglaises, où il passe 20 ans. Aussi pendant l’exil il continue à écrir des oeuvres comme «les Misérables (1862) ». Il rentre à Paris en 1870, après la chute de l’Empire et la proclamation de la République. Il est élu aussi senateur et il suit plutôt de gauche. Il appreuve les lois contre le travail de mineurs et des femmes. Il est aussi contre la peine de morte, parce que la loi doit aider les faibles. Quand il meure, en 1885,  son corps passe sur les Champs Elisées, célébré entre les grands.

Victor Hugo: biografia

VICTOR HUGO OPERE

Demain, dès l’aube (1847). C’est un petit poème tiré des Contemplations (1856), une oeuvre de son exil.  Il a été écrit quatre ans après la disparition de la fille Léopoldine, tombée dans la Seine avec son mari. Chaque année le poète se rend sur sa tombe, pour un genre de pèlerinage annuel. Le poème parle d’un voyage que l’auteur va faire le lendemain : il va partir tôt, parce le chemin semble être très longue. Il parle à un certain « toi » qui peut etre la femme de l’auteur et il dit qu’il ne peut pas rester loin encore.  Même s’il y a beaucoup de choses à voir sur le chemin, il ne les va pas remarquer parce qu’il y a les « yeux fixés sur mes pensées ». Il se présente comme « trsite » et on comprend que une certaine angoisse grave sur son âme. L’auteur est seul dans sa douleur et la nature ici est vue comme insensible, mais c’est l’auteur qui est indifférent aux changements autour de lui (comme la nuit et le jour). A la fin on découvre la raison de cette angoisse. Il arrive sur la tombe de la fille Léopoldine, à côté de Harfleur, et il y lasse de houx vert et de bruyère, fleurs sauvages et semper virens, qui indiquent la pensée de Hugo toujours reliée à sa fille, même si le temps passe. 

VICTOR HUGO IN FRANCESE

La mort de Gavroche (1856). On parle d’un extrait des « Misérables », le roman réaliste, qui concerne les événements de la pauvre France du XIX siècle. L’épisode décrit la tragique morte d’un enfant spécial, qui se rejoigne avec les revoltants sur les barricades, où les principaux personnages du roman se trouvent.  Au début l’enfant chante, en cherchant les cartouches des gendarmes tués. C’est une action très dangereuse, mais l’enfant  ne se rend pas compte. Il semble s’amuser et il voit tout comme un jeu.