spleen et ideal

Appunto inviato da merpi
/5

Les poèmes qu’on va analyser sont tiré par la premier parti de « les fleurs du mal », cet à dire: Spleen et Idéal. (1 pagine formato doc)

SPLEEN ET IDEAL SPLEEN ET IDEAL : Les poèmes qu'on va analyser sont tiré par la premier parti de « les fleurs du mal », cet à dire: Spleen et Idéal.
Baudelaire dans ces poésies affront problèmes, comme le dégoût de vivre, un sentiment de mélancolie qu'accentue l'angoisse du Temps. Le poète donne à cet état d'âme le nome du Spleen, la rate qui est l'organe responsable, selon la tradition, de provoquer la bile noire et la mélancolie et il l'utilise métaphoriquement pour traduire son attitude vers la vie. Tandis que l'Idéal a des connotations positives, c'est l'aspiration vers la perfection, vers le monde des Idées où toute contrainte, désormais, est effacée. Le poète prit conscience de l'Ennui- absolue, existentielle, lourde et paralysante- devant le monde réel et il cherche de la quitter travers des voyages spirituel vers l'idéal ou celui définitif de la mort.
La poétique de Baudelaire se joue sur le champ du dualisme : le ciel et l'enfer, Dieu et Satan et surtout le Spleen et l'Idéal. L'ALBATROS : ca poésie décrit le rôle du poète selon Baudelaire. Le génie du poète, c'est-à-dire sa sensibilité et sa différence, le condamne aux huées de la foule. Ce poème, il est centré sur le symbolisme, de fait les événements sont narré travers des métaphores: les hommes d'équipage sont la masse, la foule indifférente qui méprise l'artiste et son talent, le peuple qui n'est pas en grade de comprendre les vers et le message du poète. L'albatros est l'artiste-même: dans le ciel, qui est son monde, ses ailes sont sa force et son talent, ici il se trouve à l'aise. Mais sur la terre, ses ailes ne sont qu'un empêchement, pour lequel on se moque de lui; il est décri comme « le roi de l'azur maladroits et honteux ». C'est la situation du poète moderne: il a perdu tout sa importance, pour devenir seulement un être moqué. SPLEEN : Cette poésie donne une définition claire du Spleen, un de thèmes centrales du poétique de Baudelaire, c'est-à-dire son mal de vivre. Le poète utilise un vocabulaire presque gothique et beaucoup de métaphores pour transmettre son malheureux message. Dans ce poème, le poète regard un paysage naturel tout seul. Le ciel est sombre et il semble peser sur la tête du poète comme un couvercle à signifier la sensation d'Angoisse et d'Ennui. L'image de l'Espérance qui est prisonnière dans un cachot, et des traînes de la pluie qui imitent les barreaux d'une prison, représente l'âme qui cherche d'échapper loin de ce monde lourd et triste. Une bataille a lieu dans son intérieur entre l'Espérance et l'Angoisse. L'Espérance perd, ainsi la confusion dans la tête augment si comme la sensation d'être enferme et seul. CORRISPONDANCES : Ce poème montre le rapport entre l'homme et la Nature, cette-la est représenté comme une force mystérieuse et incompressible : « une forêt de symboles » qui sont mots sans sens pour les hommes. Mais la Nature est aussi décrite comme un temple et travers cette métaphore Baudelaire lui donne une connotation religieuse. De ces vers o