Stendhal: opere

Appunto inviato da simmy78
/5

Sintesi critica su Sthendhal e i suoi romanzi "Il rosso e il nero" e "La Certosa di Parma" con riferimento alla critica di Macchia (1 pagine formato doc)

STENDHAL: OPERE

UN REALISTE PARTICULIER: STENDHAL (1783-1842).

Stendhal figure parmi les réalistes car, en pleine période romantique,caractérisée par le lyrisme et l’effusion sentimentale, il s’affirme avec une façon d’écrire que nous pouvons définir seche.
Il n’est pas un réaliste proprement dit, car lui manque l’observation et l’experience directe, toutefois ses romans sont très réalistes dans la peinture du coté psychologique du personnage.

Stendhal: opere e pensiero

STENDHAL: ROMANZI

LE ROUGE ET LE NOIR (1831). Ce roman est consideré le chef-d’oeuvre de Stendhal, car il représente un document historique de la France après Napoléon, mais il est aussi très important pour les nombreuses analogies entre l’auteur et le personnage de Julien Sorel.
Selon Macchia, Sorel est un Tartufe du XIX siècle; il comprend très bien que les rapports sociaux sont fondés uniquement sur l’ipocrisie et qu’il faut porter une masque pour se faire place dans la société.
Sorel est surement un personnage romantique, un esprit inquiet, combattu entre les deux cotés de sona me:
le rouge: le coté passionnel, celui des bons propos et de la recherche du bonheur.
Le noir: le coté instinctuel, celui de passions basses, du désir d’autoaffirmation, qui dans Sorel se traduit dans la volonté de puissance.
Pour cette raion, Sorel ne se fait point de scrupules quand il doit assassiner Mme de Renal, car il conçevoit cet action comme indispensabile pour s’affirmer dans la société, puor affirmer sa position dans l’echelle sociale.

STENHDAL OPERE: LA CERTOSA DI PARMA

MACCHIA: LA CERTOSA DI PARMA.

La Certosa di Parma fu composta in soli 52 giorni e fu severamente giudicato dalla critica come un romanzo confuso e discontinuo.
Tuttavia, il Macchia critico attribuisce a quest’opera un valore inestimabile, poiché ne rivaluta il contenuto storico, fondamentale nella storia della Francia del XIX secolo.
La Certosa è infatti il racconto della disfatta del mito napoleonico, che oscurò non solo la Francia, ma ebbe ripercussioni su tutta l’Europa.