Symbolisme

Appunto inviato da buffy2angel
/5

Sintesi in francese: il simbolismo, le sue origini e le caratteristiche principali (3 pagine formato doc)

Le symbolisme est une tendance littéraire qui se développe à côté du naturalisme entre 1880 et 1900.
Il implique tous les domaines de l'art, comme la littérature et la musique, a capturé même l'attention de talents comme Baudelaire et Mallarmé ,qui n'ont jamais fait partie d'aucune école,et a fait du succès en Belgique avec des écrivains comme Emile Verhaeren.

L'école symboliste pousse des racines en 1885 d'un Manifeste de Jean Moréas ,et elle est en décadence avec la foundation de l'école romane par le même écrivain en 1891.

Le symbolisme a le but de découvrir et de faire découvrir une réalité qui se trouve au-delà des signes que nos sens nous proposent,et qui résulte plus vrai que celle qui nous entoure.

ORIGINE ET ÉTAPES

La vie littéraire de cette XIXème siècle est marquée par 3 moments, c'est-à-dire la décadence, l'école symboliste et l'école romane.

La Décadence est un mouvement qui prend inspiration par le romantisme ,s'oppose au naturalisme et remet à flot un nouveau "mal de siècle",qui se base sur la philosophie pessimiste de Schopenhauer. Elle naît pendant les années qui suivent la défaite de 1870 et l'avènement de la Troisième République ,et les artistes qui adhérent à cet esprit décadent sont anticonformistes,et réalisent des oeuvres qui causent des scandales chez le public bourgeois.

Vers 1880, nouveaux groupes se développent pour s'opposer au matérialisme de la société bourgeoise: le plus important est le "Club des Zutistes", laquelle expression derive de "zut", une interjection du langage familier qui exprime mécontentement. D'autres groupes, comme les "Hirsutes" et les "Je -m'en-foutistes",réunissent leurs adhérents dans des cabarets, parmi lesquels le plus fameux est le "Chat noir" à Montmartre.Les bohèmes prennent inspiration par leur maître Verlaine, et se définissent <<décadents>> grâce au vers du poète "je suis l'Empire à la fin de la Décadence". Par la suite, Verlaine souligne dans les Poètes Maudits les personnalités les plus importantes de l'esprit décadent, comme Arthur Rimbaud et Stéphane Mallarmé.

.