Rosso e nero: simbologia

Appunto inviato da sabb1o
/5

La simbologia del rosso e del nero nella letteratura francese: Stendhal, Zola e Baudelaire (8 pagine formato doc)

ROSSO E NERO: SIMBOLOGIA

Le Rouge et le Noir: Stendhal, Zola, Baudelaire
1.    Symbolique du rouge et du noir dans la littérature française de 1800 à 1950
– Le rouge comme symbole de vie, de force, de violence, d’anticonformisme et d’action
– Le noir comme symbole de nuit, de monotonie, de mélancolie, de pessimisme et de  malheur
2.    “Le Rouge et le Noir” de Stendhal: l’énigme du titre
– Le rouge, couleur de l’uniforme de l’armée révolutionnaire
– Le noir, couleur de la soutane ecclésiastique
3.    Le rouge et le noir dans “Germinal” de Zola
– Le rouge, couleur de la violence, de la colère et de la révolte
– Le noir, couleur de la nuit, du charbon, de la misère, de la tristesse, de l’échec et de la mort
4.    Le rouge et le noir dans l’univers baudelairien
– “L’Idéal”, “Hymne à la beauté”, “Harmonie du soir”: le rouge comme idéal de beauté, couleur de l’action et de l’ivresse
– “Spleen”: le noir comme couleur de la mélancolie, de l’étouffement et de l’angoisse.

Il rosso e il nero: analisi e commento

COLORE ROSSO: SIGNIFICATO

Symbolique du rouge et du noir dans la littérature française de 1800 à 1950.

Le rouge et le noir sont des pôles de références en littérature auxquels les auteurs ont eu très souvent recours pour évoquer, décrire, souligner, suggérer, personnifier des concepts, des atmosphères.
Si le rouge est une couleur traditionnellement positive, associée depuis le Moyen Âge au christianisme, à la richesse, à la puissance, à la majesté, au luxe et au feu, le noir, quant à lui, est une couleur négative et funeste qui évoque le diable, la pauvreté, l’humilité et la terre.
Couleur du Feu et du Sang, le rouge est considéré comme un symbole fondamental du principe de vie avec sa force, son éclat, sa puissance. Étant l’attribut de Mars, dieu de la guerre, c’est une couleur masculine, donc brûlante et violente. Le noir, couleur de nuit, correspond à l’absence de lumière, donc de couleurs, au néant, au gouffre. Il est froid, rappelle les ténèbres primordiales et est donc associé à la mort, d’où les vêtements de deuil. Le noir est lié à la malveillance (noirs desseins, âme noire, bête noire...) et génère la mélancolie et le pessimisme: idées noires, humeur noire...
“Rouge”, avec certains noms, verbes et adjectifs dérivés tels que “rougir”, “rougeur”, rougeâtre”, “roux”, “rousseur”, est d’abord la couleur du sang et du vin.

SIMBOLOGIA DEI COLORI: ROSSO E NERO

C’est une tonalité chaude qui évoque tantôt des paysages exotiques baignés dans la lumière du crépuscule, tantôt la passion, violente et incontrôlée. C’est une couleur qui accompagne tout le XIX° siècle: la Carmen de Mérimée, L’Insurgé de Jules Vallés, les scènes de bataille et les pages sur les révolutions parisiennes de 1830 et 1848 (L’Education sentimentale de Flaubert, Les Misérables de Victor Hugo). Elle deviendra par la suite la couleur du parti communiste, de l’idéologie de gauche et sera présente dans les pages d’Aragon, Simone de Beauvoir, Sartre ou Camus. Cette couleur vive n’est pas sans rappeler une forme d’anticonformisme et de révolte qui peut choquer les esprits bienpensants et les bourgeois, traditionnellement habillés en noir. N’est-ce pas d’ailleurs la couleur du gilet de Théophile Gautier lors de la première représentation d’Hernani, la fameuse bataille déclenchée le 25 février 1830 sur la scène de la Comédie-Française entre partisans de la tradition classique et jeunes crinières effrontées du Romantisme?