Apollinaire

Appunto inviato da otta81
/5

Relazione su Aopllinaire in francese (8 pagine formato doc)

Guillaume Apollinaire et les étoiles Guillaume Apollinaire et les étoiles Chaque auteur est, sans aucun doute, influencé par les événements de sa vie et donc son œuvre est plus ou moins autobiographique.
La vie de Guillaume Apollinaire a été particulièrement riche d'événements significatifs pour sa production poétique à partir de son enfance, qui a été caractérisée par l'absence de son père et par les plusieurs déplacements. Plus tard, il a vécu deux amours très malheureux, celui avec Annie Playden et celui avec Marie Laurencin, qui ont beaucoup influencé la production du poète. On peut retrouver beaucoup de références à ces amours malheureux dans « Alcools », mais il est incorrect de dire que ce recueil soit une sorte d'autobiographie ou une simple chronique des événements de la vie du poète; au contraire les événements sont presque méconnaissables, parce qu'ils ont été élaborés pendant son penchement continu vers le passé.
Il faut rappeler que le passé qu'Apollinaire commémore dans « Alcools » est un passé très douloureux caractérisé par deux liaisons malheureuses, l'abandon et la tristesse. Il y a un symbolisme très fort dans « Alcools » et un des symboles utilisé par Apollinaire est l'étoile, mais plus précisément les étoiles; en effet il s'adresse plus aux étoiles qu'à une étoile en particulier, mais il ne les identifie pas avec aucune constellation ( à l'exception du poème « Les Fiançailles », où il cite la Vierge « signe pur du troisième mois »), il s'agit presque d'une poussière étoilée qui, dans les premiers poèmes du recueil, enveloppe le poète avec tendresse pour soulager sa souffrance. Il est intéressant d'observer comme le rapport du poète avec les étoiles change à mesure que les sentiments du poète changent ; on ne parle pas simplement des sentiments d'Apollinaire pour les femmes qu'il a aimées, il s'agit de l'état d'âme du poète par rapport au monde et à la création poétique. Le recueil « Alcools » est composé par des poèmes écrits pendant 1898 et 1913, donc beaucoup de choses sont passées pendant une période si longue, et en analysant l'usage qu'Apollinaire fait du symbole de l'étoile, on peut mieux comprendre les idées et les sentiments que Apollinaire veut transmettre. Dans la partie initiale du recueil on trouve deux poèmes qui nous montrent comme Apollinaire voit les étoiles, ces sont « La Chanson du Mal Aimé » et « Crépuscule ». Dans ces deux poèmes en effet les étoiles sont considérées comme quelque chose qui transmet une idée de tendresse et c'est pour ça qu'elles ont un rayonnement pâle, elles ne sont pas des étoiles qui brillent. Les étoiles ne sont pas seulement pâles, elles sont aussi lointaines du poète, c'est pourquoi Apollinaire est encore en train d'exprimer la souffrance pour l'abandon et le besoin de compréhension et tendresse. Dans une strophe qui se répète trois fois (la treizième, la vingt-septième et la quarante-neuvième strophe) de « La Chanson du Mal Aimé », les étoiles sont liées directement à l'imag